Cérémonie du 14 juillet 2019

« Chères Méounaises et chers Méounais,

Merci d’être avec nous.

[…] Cette commémoration du 14 juillet 2019 est particulière, elle nous permet de nous unir dans la pensée et l’affection avec notre Maire Philippe DROUHOT que je représente. […]

[…] Je ne suis pas là pour fêter la mort atroce d’un roi et de sa reine, ni pour applaudir une foule manipulée, haineuse et sanglante.

Je suis là avec vous pour fêter, partager, affirmer et défendre de belles idées qui font la France et notre République.

La France est le pays des droits de l’homme.

N’est-ce qu’une déclaration d’intention pour se donner bonne conscience ou une réalité ?

C’est à nous tous d’en faire une réalité !

Car la France d’aujourd’hui est-elle vraiment à la hauteur de son histoire, de ses millions de morts pour défendre ces droits ?

La France défend-elle son rang dans l’histoire :

-   Quand des politiques placent le commerce et le profit, le pétrole et les ventes d’armes ou d’Airbus et Rafales au-dessus de ces principes et que ces politiques sont reçus ou reçoivent en grandes pompes dictateurs, potentats qu’ils viennent d’Afrique, de Chine, des pays du Golfe ou d’ailleurs.

-   Quand des politiques tolèrent dans nos rues, miséreux sans abris, mendiants, des pauvres diables qui sont de la même chair et de sang que nous, qui ont la même souffrance, les mêmes peines les mêmes espoirs que nous, et qui sont

des victimes de la vie, de leur naissance.

-   Quand des politiques tolèrent que des salariés ne puissent pas vivre de leur travail que des retraités et veuves de retraités, de commerçants, d’artisans, d’agriculteurs vivent en dessous du seuil de pauvreté les condamnant à l’humiliation de l’assistanat.

Tout cela pendant que certains ministres et politiques de tous bords se régalent dans  l’opulence, les avantages indus, les galas, les repas somptueux en donnant avec cynisme des leçons aux autres.

 

Et pourtant comme aurait pu le chanter Jean Ferrat « que la république est belle … ! »

Quand elle défend ses fondements Liberté, égalité, fraternité.

 

La liberté de penser, de parler, de circuler, de pratiquer sa religion ; L’égalité des droits, mais il faudrait ajouter des obligations, pour les hommes et les femmes, sans distinction de sexe, de race ou de religion ; ce sont des principes merveilleux mais ils ne peuvent s’appliquer qu’entre ceux qui les partagent.

Nos ennemis de l’intérieur et les pays qui les refusent ne peuvent nous obliger au respect de ces droits s’ils les revendiquent.

La fraternité et l’égalité se méritent aussi.

Elle ne peut se ressentir et se réaliser que dans la conscience d’appartenir à notre patrie et d’en partager les valeurs, l’histoire et les traditions.

Ces principes au 14 juillet il faut s’en souvenir et les fêter comme des trésors qu’il faut défendre et respecter.

Il faut les défendre et s’en servir contre l’incivisme, l’égoïsme, l’obscurantisme le communautarisme religieux sectaire et radical, la politique inhumaine des grands Groupes et de la grande Finance internationale, la guerre commerciale des grandes puissances et bien sûr le Terrorisme.

Il ne faut pas se tromper, même dans la paix de notre village nous sommes menacés par ces fléaux et nous devons ensemble préserver et défendre nos valeurs.

C’est le sens de notre engagement et de l’action de notre Maire Philippe DROUHOT.

Le 14 juillet, c’est le jour pour remercier et honorer ceux qui défendent notre France et notre République, notre village, contre toutes ces menaces.

Pensons à nos militaires, gendarmes, policiers, pompiers qui risquent tous les jours leur vie.

Pensons à ceux qui l’ont perdue dans l’accomplissement de leurs devoirs.

Honorons leur mémoire.

Nos anciens, nos millions de morts, militaires et résistants, se sont battus dans des guerres sanglantes pour nous léguer notre France, notre République, la Paix, l’espoir d’un monde meilleur, une joie de vivre dans notre village.

Soyons dignes de leur sacrifice et défendons cet héritage.

Le 14 juillet c’est un moment de joie, de partage, de fête.

Je remercie Madame la Directrice Générale des Services, toute l’équipe municipale pour son soutien et son engagement, cela  me touche et me fait chaud au cœur.

Police municipale, Garde champêtre, tout le personnel technique, tout le personnel civil, des vacataires aux cadres font un travail formidable pour le bon fonctionnement de la Commune et constituent un Service Public de qualité voué au service des Méounais et Méounaises et une assistance parfaite pour les Elus qui ne pourraient pas assumer leurs fonctions sans eux.

 

Dans son message, Anne Drouhot pour elle-même et Philippe DROUHOT me disait pour tous ces agents « nous vous embrassons très fort ». Ce message témoigne de leur estime et de leur affection, sentiment que je partage. […]

 

Que vive Philippe ! Que vive Méounes !

 

Extrait du discours du 14 juillet 2019

de M. Jean-Martin GUISIANO,

Maire de Méounes-les-Montrieux